paradis des turfistes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-16%
Le deal à ne pas rater :
Promotion sur le kit d’entretien K&N pour filtre à air voiture et ...
15.37 € 18.40 €
Voir le deal

Jeu historique

Page 24 sur 31 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25 ... 27 ... 31  Suivant

Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Jeu 27 Fév - 17:42

Jeu historique - Page 24 1352686948 


N comme Naresuan le Grand dit aussi Naret ou Le Prince Noir (1555-1605), roi d'Ayutthaya (Thaïlande)
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Invité Ven 28 Fév - 8:59

Jeu historique - Page 24 265389628 
ROBERT LE DIABLE

La légende de Robert le Diable

C'est au début du XIIIe siècle qu'un anonyme rédigea l'histoire de Robert le Diable. Il reprenait sûrement les éléments d'une tradition orale.

Selon la légende, la femme du duc de Normandie, Inde, désespérant d'avoir un enfant, en eut un avec Satan. Ainsi naquit Robert le Diable. L'enfant grandit et devint une terreur pour ses compagnons et pour la contrée. Jusqu'au jour où, adolescent, sa mère lui avoua son origine diabolique.

Robert changea alors d'attitude. Il quitta la Normandie et se fit passer pour un fou, selon les conseils d'un ermite. À Rome ou à Byzance, il se fit remarquer par l'empereur qui l'intègra à sa cour. L'exilé s'illustra dans trois batailles contre les Sarrasins et sauva ainsi l'empire. L'empereur lui offrit la main de sa fille, mais il refusa, préférant mener une vie d'ermite.

Un personnage historique ?

Robert le Diable a donné son nom à un château, situé à Moulineaux, près de Rouen, en bordure de l'autoroute A13. Mais aucune preuve de sa construction par ce personnage n'existe.

Il est en tout cas difficile de croire que Robert corresponde à un personnage qui ait vraiment existé. Le récit comporte tellement peu de références historiques et quand il y en a, elles se révèlent incohérentes.

Certains auteurs ont cru y voir Robert le Magnifique, duc de Normandie et père de Guillaume le Conquérant. Leur vie a en effet des points communs : une adolescence turbulente, un séjour à Constantinople auprès de l'empereur, des violences contre le clergé suivies d'une assimilation au diable, un repentir apparemment sincère et un pèlerinage expiatoire (le personnage littéraire va à Rome, tandis que Robert le Magnifique se rend à Jérusalem), enfin une mort édifiante. Cependant, des divergences importantes existent : Robert n'a pas eu de mère nommée Inde, il n'a pas renoncé au duché de Normandie pour devenir ermite, etc. D'autres auteurs ont établi quelques parallèles avec Robert II de Bellême, un seigneur normand dépeint comme cruel. Quoi qu'il en soit, même si on peut être tenté de concilier interprétation historique et vision légendaire en se fondant sur des analogies, celles-ci restent très fragiles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Ven 28 Fév - 16:44

Jeu historique - Page 24 3862193178 

B comme Arudj Barberousse

1503–1518
Empire ottoman
Un corsaire Ottoman et Bey (Governor) d'Alger et Beylerbey (Chef Gouverneur) de Méditerranée occidentale.
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par THIERRY 25 Sam 1 Mar - 9:20

RASPOUTINE ...

 Jeu historique - Page 24 93660 
THIERRY 25
THIERRY 25
president d hippodrome

Nombre de messages : 41668
Age : 62
Date d'inscription : 05/01/2011

http://thierry-parisota@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Sam 1 Mar - 10:33

Jeu historique - Page 24 1352686948 


S comme SALADIN
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par THIERRY 25 Sam 1 Mar - 13:36

Louis XI de France, dit le Prudent, né le 3 juillet 1423 à Bourges, mort le 30 août 1483 au château du Plessis-lez-Tours

Jeu historique - Page 24 Index27
THIERRY 25
THIERRY 25
president d hippodrome

Nombre de messages : 41668
Age : 62
Date d'inscription : 05/01/2011

http://thierry-parisota@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Invité Sam 1 Mar - 14:31

Jeu historique - Page 24 265389628 

ULPIEN

Domitius Ulpianus (~1701 - 223/2242) est un homme politique et juriste romain du début du IIIe siècle.

Originaire de Tyr, Ulpien devait probablement être issu d'une bonne famille de citoyens romains. Il fut d'abord assesseur du préfet du prétoire Papinien, un autre juriste célèbre, sous Septime Sévère et Caracalla. Après l'assassinat de Caracalla en 217, le nouvel empereur Élagabal le chasse de Rome. Mais son successeur Alexandre Sévère le fait préfet de l'annone, puis préfet du prétoire en 222: Il est le principal conseiller de l'empereur. Impopulaire auprès de la garde prétorienne pour avoir diminué ses privilèges accordés par Élagabal, il fut tué sous les yeux d'Alexandre Sévère au cours d'un soulèvement de celle-ci en 228.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Lun 3 Mar - 11:52

Jeu historique - Page 24 3862193178 



P comme Ambroise Paré
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Invité Lun 3 Mar - 12:08

Jeu historique - Page 24 265389628 
RENEE DE FRANCE

Renée de France, duchesse de Ferrare, comtesse de Gisors et dame de Montargis, née à Blois le 25 octobre 1510, morte à Montargis le 12 juin 1574 est la fille cadette de Louis XII, roi de France, et d'Anne de Bretagne.

Belle-sœur de François Ier, tante d'Henri II et grand-tante de trois rois François II, Charles IX et Henri III, elle fut mariée à l'âge de 18 ans au duc Hercule II d'Este et passa trente-deux ans de sa vie en Italie à Ferrare.

Princesse évangélique dès les années 1530, elle fut confrontée à l'hostilité de son mari pour les idées nouvelles et dut subir de violentes pressions pour l'abandon de ses opinions religieuses. Après la mort de son époux en 1559, elle s'installa en France à Montargis où elle dressa une église réformée. Elle y accueille nombre de réfugiés protestants durant les guerres de religion. Princesse éclairée de la Renaissance et femme de tempérance, elle se heurta à la misogynie des ministres protestants et s'opposa à la passion et l'intransigeance de ses coreligionnaires.

Sa fille Anne d'Este, grande dame de la cour de France fut l'épouse du duc François de Guise, chef charismatique du parti catholique au moment des guerres de religion.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Mer 5 Mar - 9:36

Jeu historique - Page 24 565987 A TOUS.

N comme Nicolas le Grand : Nicolas Ier (v.800-867), pape
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Invité Mer 5 Mar - 13:09

Jeu historique - Page 24 265389628 

Louis Des Balbes de Berton de CRILLON

Louis des Balbes de Berton de Crillon, né à Murs en 1543, mort à Avignon en 1615, est un homme de guerre français qui fut l'un des plus grands capitaines du XVIe siècle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par THIERRY 25 Mer 5 Mar - 14:48

Punaise au 20ème et au 21èmle j'en siècle j'en ai connu des Capitaine ...

 Jeu historique - Page 24 4057198257 

Dans la mythologie grecque, Icare est le fils de l'architecte athénien Dédale et d'une esclave crétoise, Naupacté
THIERRY 25
THIERRY 25
president d hippodrome

Nombre de messages : 41668
Age : 62
Date d'inscription : 05/01/2011

http://thierry-parisota@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Jeu 6 Mar - 12:52

Jeu historique - Page 24 3862193178 


A comme ARISTOTE
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Invité Ven 7 Mar - 6:56

Jeu historique - Page 24 265389628 

ICARE

Dans la mythologie grecque, Icare (en grec ancien Ἴκαρος / Ikaros) est le fils de l'architecte athénien Dédale et d'une esclave crétoise, Naupacté (également appelé Naucraté). Il est connu principalement pour être mort après avoir volé trop près du Soleil.

Icare et Dédale cherchent à fuir leur exil, Cnossos, en Crète, et à retourner à Athènes, cité dont Dédale était originaire. Ils veulent également échapper à la vengeance de Minos, qui poursuivait Dédale car ce dernier avait aidé Pasiphaé à s'accoupler avec un taureau blanc (ce qui donna naissance au Minotaure). Selon d'autres versions, Dédale avait donné à Ariane l'idée du fil noué à la cheville de Thésée, lui permettant de fuir le labyrinthe où le minotaure était enfermé, et dont Dédale avait été l'architecte.

Ne pouvant emprunter ni la voie des mers, que Minos contrôlait, ni celle de la terre, Dédale eut l'idée, pour fuir la Crète, de fabriquer des ailes semblables à celles des oiseaux, confectionnées avec de la cire et des plumes. Il met en garde son fils, lui interdisant de s'approcher trop près de la mer, à cause de l'humidité, et du Soleil, à cause de la chaleur. Mais Icare, grisé par le vol, oublie l'interdit et prenant trop d'altitude, la chaleur fait fondre la cire. Ses ailes finissent par le trahir et il meurt précipité dans la mer qui porte désormais son nom : la mer Icarienne.

Pausanias livre une version plus prosaïque de la légende : selon lui, Dédale et Icare fuient la Crète dans de petites nefs — Dédale ayant inventé à cette fin le principe de la voile, jusqu'alors inconnu aux hommes. Mais Icare, navigateur maladroit, fait naufrage au large de Samos. Son corps est trouvé sur les rives de l'île par Héraclès, qui lui donne une sépulture et renomme Samos et la mer alentour du nom du défunt (Icarie). Cette version est corroborée par Diodore, qui précise seulement qu'Icare est tombé par précipitation dans la mer où il s'est noyé. Cette version ne concorde pas avec la légende de la voile noire du vaisseau menant Thésée et les captifs grecs en Crète, et de la voile blanche qu'il oublie de hisser à son retour, provoquant la mort de son père, Égée - cet épisode étant en principe antérieur à celui du vol d'Icare et de Dédale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Ven 7 Mar - 14:23

Jeu historique - Page 24 565987 


A comme ATLAS
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Invité Sam 8 Mar - 7:48

Jeu historique - Page 24 265389628 

LEGENDRE

Adrien-Marie Legendre

Il occupe la chaire de Mathématiques de l'école militaire de Paris de 1775 à 1780. Le 30 mars 1783, il devient membre de l'académie des sciences. En 1787, il est nommé commissaire chargé des opérations géodésiques aux côtés de Pierre Méchain et Jean-Baptiste Delambre.

En 1785, il conjecture à nouveau la loi de réciprocité quadratique qu'il ne parvient pas plus à démontrer que son prédécesseur Euler.

On retrouve aussi Le Gendre (alias Legendre) dans les rangs de la Commission internationale chargée de vérifier tout le travail qui décida de l'adoption du système métrique.

Alors qu'il avait accueilli avec joie le mouvement révolutionnaire, il doit se cacher à Paris pendant la Terreur. Il fait la connaissance de Marguerite-Claudine Couhin, qu'il épouse en 1793.

En 1797-98 il conjecture le théorème des nombres premiers dans son ouvrage de théorie des nombres (Gauss avait également fait cette conjecture dès 1792, semble-t-il, mais ne l'a révélé qu'en 1849).

Dès 1812, il remplace Joseph-Louis Lagrange au Bureau des longitudes.

Il fit d’importantes contributions à la statistique, à la théorie des nombres, aux algèbres abstraites et à l'analyse.

Une grande partie de son travail fut perfectionné par d'autres : son travail sur les racines des polynômes inspira la théorie de Galois ; le travail de Abel sur les fonctions elliptiques fut construit sur celui de Legendre ; certains travaux de Gauss en statistique et en théorie des nombres complétèrent ceux de Legendre.

Sur le caractère de l'homme, on a peu d'éléments. Stendhal, fort mauvaise langue envers son concitoyen grenoblois Joseph Fourier, qu'il a côtoyé comme préfet et méconnu comme scientifique, n'est pas moins ironique envers Legendre. Il écrit au chapitre 24 de sa Vie de Henry Brulard : « Chose singulière, les poètes ont du cœur, les savants proprement dits sont serviles et lâches... Rentés pour la lâcheté : Bacon, Laplace, Cuvier. M. Lagrange fut moins plat, ce me semble... Le célèbre Legendre, géomètre de premier ordre, recevant la croix de la Légion d'honneur, l'attacha à son habit, se regarda au miroir et sauta de joie. L'appartement était bas, sa tête heurta le plafond, il tomba à moitié assommé. Digne mort c'eût été pour ce successeur d'Archimède ! ».

Il est enterré au cimetière d'Auteuil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Mar 11 Mar - 13:01

Jeu historique - Page 24 265389628 


G comme Gero le Grand : Gero Ier (v.900-965), gouverneur de la marca Geronis (Empire germanique)
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Invité Mer 12 Mar - 7:09

Jeu historique - Page 24 265389628 

RAMA

Jeu historique - Page 24 280px-Rama-Sonnerat
Rama et Hanuman (gravure occidentale)

Rāma ou Rām (राम en devanāgarī, இராமர் en tamoul) est un roi véritable ou mythique de l'Inde antique, dont la vie et les exploits héroïques sont relatés dans le Rāmāyana, une des deux épopées majeures de l'Inde, écrites en sanskrit. Des données astronomiques extraites du poème épique permettraient de dater son règne approximativement au XXe siècle av. J.-C. La tradition hindouiste prétend qu'il aurait apporté le bonheur et la paix durant le Trêta-Yuga.

Le Rāmāyaṇa a été fixé par écrit plusieurs dizaines de siècles après le règne supposé de Râma, probablement autour du début de l'ère chrétienne. Cependant, les dévots hindous acceptent le Rāmāyaṇa comme un compte-rendu fidèle de la vie du Rāma historique.

Dans l'hindouisme, Rāma est considéré comme le septième avatar du dieu Vishnou. Il est l'image de l'homme parfait et est adoré au même titre que son compagnon Hanuman, la fidélité incarnée, le dieu-singe qui l'aide dans ses aventures.

Rāma est le prince d'Ayodhyâ, fils de Dasharatha et de Kaushalyâ. Sa belle-mère, la deuxième épouse de son père, Kaikeyî persuade le roi de donner le trône à son propre fils Bhârata et d'exiler Râma durant quatorze ans. Rāma, son épouse et son frère Lakshmana trouvent refuge dans la forêt. Durant cet exil, son épouse Sîtâ, la fille du roi Janaka de Videha, est enlevée par le démon Rāvana, le roi des Rakshas sur Lankâ, identifiée généralement comme l'actuelle Sri Lanka, mais que certains auteurs comme Louis Frédéric placent plutôt sur l'une du groupe de sept îles – peut-être la Heptanesia de Ptolémée – qui sont à l'origine de la ville de Mumbai. Râma, avec l'aide d'Hanumân, construit un pont entre l'Inde et l'île de Ceylan, sauve Sîtâ, tue Rāvana et devient roi d'Ayodhyâ.

Rāma tue également Vali, le roi-singe de Kishkindhya. Il est protégé pendant ses aventures par Agastya, et sauve également Ahalya, transformée en pierre par son mari pour avoir eu une aventure avec Indra.

Ces dernières années, le culte de Rāma est devenu très lié au nationalisme hindou. Rāma est considéré comme un modèle de dévotion au système des castes et aux règles du dharma, et comme un adversaire actif de ceux qui veulent les détruire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Mer 12 Mar - 16:14

Jeu historique - Page 24 1352686948 


M comme MONTESQUIEU.


Jeu historique - Page 24 Avt_mo10
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par ROQUEPINE Mer 12 Mar - 21:47

Jeu historique - Page 24 3862193178 Jeu historique - Page 24 265389628 LES POTOS

N comme NERON
ROQUEPINE
ROQUEPINE
president d hippodrome

Nombre de messages : 42257
Age : 68
Date d'inscription : 29/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Invité Jeu 13 Mar - 7:05

Jeu historique - Page 24 265389628 
Puisque Thierry a l'air d'apprécier les Raoul (voir rubrique des prénoms), on va aller dans son sens.

RAOUL DE BOURGOGNE

Raoul ou Rodolphe1, né vers 890 et mort en 936, fut duc de Bourgogne (921-923) puis roi des Francs (923-936).


Jeu historique - Page 24 220px-Rudolph_of_France
Raoul de Bourgogne

aoul est un membre de la famille des Bivinides. Il est le fils de Richard II de Bourgogne dit Richard le Justicier, duc de Bourgogne et d'Adélaïde de Bourgogne, fille de Conrad II de Bourgogne. Il est le neveu de Rodolphe Ier de Bourgogne, de Charles II le Chauve et de Boson V de Provence. Sa mère était en effet la sœur du roi Rodolphe Ier de Bourgogne, son père était le frère du roi Boson V de Provence et de Richilde d'Ardennes qui fut concubine et seconde épouse de Charles II le Chauve. C'est le seul roi de France qui ne se rattache pas directement à l'une des trois grandes familles royales franques : les Mérovingiens, les Carolingiens et les Robertiens. Néanmoins, l'hypothèse a été avancée4 que Raoul pourrait se rattacher agnatiquement à la lignée de Jérôme (fils de Charles Martel) et donc appartenir à une branche collatérale des Carolingiens. C'est cependant lui, beau-frère du robertien Hugues le Grand et gendre du roi (robertien) Robert Ier, qui est élu roi des Francs.

En 921, il succède à son père et devient duc de Bourgogne, comte d’Auxerre, comte d’Autun et d'Avallon, abbé laïc de Saint-Germain d’Auxerre et de Sainte-Colombe de Saint-Denis-lès-Sens.

Il épouse Emma, sœur du duc des Francs Hugues le Grand et fille du roi Robert Ier. Emma est aussi la demi-sœur d'Adèle, l'épouse du comte Herbert II de Vermandois. À la mort de Robert Ier, à la bataille de Soissons le 15 juin 923, les grands du royaume, ne voulant pas rendre la couronne à Charles III le Simple, le choisissent pour roi. En effet, son beau-frère Hugues le Grand a refusé le titre de crainte d'abandonner ses comtés et de perdre ainsi son influence sur les grands. Le 13 juillet 923, Raoul est sacré à l’abbaye Saint-Médard de Soissons.

De son mariage avec Emma il eut un fils nommé Louis, mort en 934

endant les premières années de son règne, Raoul, malgré de réelles qualités, rencontre des difficultés pour se faire reconnaître comme roi par les grands vassaux, d'autant que Herbert II de Vermandois dispose d'un moyen de pression précieux dans la mesure où il retient prisonnier Charles le Simple depuis le 17 juillet 923 et menace régulièrement de le libérer7.

En 924, il est contraint de combattre sur les bords de l'Oise les Normands de Rollon que Charles III le Simple avait appelés à son secours avant qu'Herbert II de Vermandois ne le fasse prisonnier. Poursuivi jusqu'en Normandie, Rollon demande à négocier la paix ; en échange de l'arrêt de ses incursions, il reçoit l’Hiémois et le Bessin.

Alors que Raoul est retenu dans la France du nord, le 6 décembre 924 à Chalmont, entre Milly-la-Forêt et Barbizon, les comtes Garnier de Sens, Manassès de Dijon, avec les évêques Josselin de Langres et Ansegise de Troyes, infligent une sévère défaite à Ragenold de Nantes, autre chef viking qui, après s'être aventuré jusqu'en Bourgogne, se retirait vers le nord chargé de butin.
Denier sous Raoul de Bourgogne

Au cours de l’été 925, Raoul réussit à rassembler une grande armée pour combattre les Normands qui ont une nouvelle fois rompu la paix. Avec l’aide d’Herbert II de Vermandois, d'Helgaud de Ponthieu, d’Arnoul Ier de Flandre et de son frère Adalolphe de Boulogne, il obtient à Eu une grande victoire qui fait de nombreuses victimes dans les rangs ennemis. Mais l'année suivante, les Normands mettent à mal l'ost royal à la bataille de Fauquembergues sur l'Aa, près de Thérouanne, entre Saint-Omer et Montreuil-sur-Mer. Au cours de cette bataille, tandis que le comte Helgaud de Ponthieu est tué, Raoul est si grièvement blessé qu’il est contraint de fuir les combats et de regagner Laon. Les vainqueurs ont le champ libre pour piller le pays jusqu’aux frontières de la Lorraine.

Après la mort du comte Roger Ier de Laon survenue en 926, Herbert II de Vermandois revendique le comté laonnois pour Eudes, son fils aîné. Il s'y établit contre la volonté initiale de Raoul qui finalement cède dans la crainte qu’Herbert II de Vermandois ne libère Charles III le Simple qu’il retient toujours prisonnier à Péronne. Cette crainte disparaîtra le 7 octobre 929, jour qui voit la mort de l'ex-roi Charles III le Simple après plusieurs années de captivité.

n 930, Raoul reçoit l'hommage de Guillaume Longue Epée qui a succédé à Rollon, son père. Il doit cependant pour cela lui octroyer le Cotentin8. Cette même année, Herbert II de Vermandois s'empare du château de Vitry-en-Perthois appartenant à Boson, frère cadet du roi Raoul. Ce dernier s’allie alors avec son beau-frère Hugues le Grand pour combattre Herbert II de Vermandois. En 931, ils pénètrent dans Reims et en chassent l'archevêque Hugues, fils d'Herbert II de Vermandois. Herbert II de Vermandois est obligé dans un premier temps de rendre Vitry, Laon, Château-Thierry et Soissons, mais recevant de l’aide d’Henri Ier de Germanie, il ravage la région autour de Reims et de Laon. Finalement et en échange de sa soumission, Raoul lui rend ses domaines, sauf Reims, Château-Thierry et Laon.

En 935, il met en déroute un autre envahisseur venu de l'Est, les Hongrois qui font leur apparition en Champagne et en Bourgogne. À partir de cette date, le royaume sera temporairement épargné par les invasions.

Le 15 janvier (le 2 après les ides de janvier) 936, après treize ans de règne difficile, le roi Raoul, malade depuis l'automne 935, meurt à Auxerre, atteint de pédiculose corporelle, « prolifération de poux, de morpions et de vermines sur tout le corps ». Il est inhumé dans l’église abbatiale de Sainte-Colombe près de Sens, où l'on peut toujours voir dans la crypte son sarcophage vide et abandonné. N’ayant pas d’enfant en mesure d'hériter, c'est son frère, Hugues le Noir, qui lui succède à la tête du duché de Bourgogne. Pour la même raison, à la mort de Raoul, Hugues le Grand fait appel à l'héritier légitime de la dynastie des Carolingiens, Louis IV d'Outremer. Ce dernier, une fois réinstallé sur le trône, donne à Hugues la confirmation de ses charges et le titre de duc des Francs. Hugues le Grand renonce donc à briguer le trône pour lui-même, n'ayant alors pas d'enfant ou de frère à qui confier ses honores et ses possessions : devenir roi serait s'affaiblir9[réf. incomplète]. Une autre hypothèse, non contradictoire, est d'éviter l'opposition d'autres grands seigneurs du royaume, en particulier Hugues le Noir et Herbert II de Vermandois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par alain90 Jeu 13 Mar - 11:17

Jeu historique - Page 24 3862193178 A TOUS.


O comme Othon Ier de Bavière

(en allemand: Otto Wilhelm Luitpold Adalbert Waldemar von Wittelsbach; né le 27 avril 1848 à Munich - décédé le 11 octobre 1916 à Munich) fut de 1886 à 1913 le cinquième roi de Bavière. Il est le second fils de Maximilien II de Bavière et de son épouse Marie de Hohenzollern

Jeu historique - Page 24 220px-10
alain90
alain90
president d hippodrome

Nombre de messages : 31755
Age : 71
Date d'inscription : 16/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par ROQUEPINE Ven 14 Mar - 21:37

Jeu historique - Page 24 265389628 LES POTOS

H comme HANNIBAL
ROQUEPINE
ROQUEPINE
president d hippodrome

Nombre de messages : 42257
Age : 68
Date d'inscription : 29/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Invité Sam 15 Mar - 17:42

Jeu historique - Page 24 265389628  les amis

NERON

Jeu historique - Page 24 280px-Nero_Palatino_Inv618

Néron (latin : IMPERATOR NERO CLAVDIVS CAESAR AVGVSTVS GERMANICVS), né Lucius Domitius Ahenobarbus le 15 décembre 37 et mort le 9 juin 68, est le cinquième et dernier empereur romain de la dynastie julio-claudienne ; il régna de 54 à 68.

Il accède au trône le 13 octobre 54, à la mort de son grand-oncle et père adoptif Claude (Claudius), Empereur de Rome. En 66, il ajoute le titre Imperator à son nom. Il est dépossédé de son pouvoir en 68 et se suicide assisté de son scribe Épaphrodite.

Bien que Sénèque ait été son précepteur, on se souvient de lui comme un despote cruel, notamment pour avoir assassiné sa mère Agrippine en 59, et pour ses persécutions arbitraires des chrétiens. Il est célèbre pour avoir bâti la Domus Aurea, après l'incendie de Rome de juillet 64, et pour être un prince poète, chanteur et musicien, un grand organisateur de célébrations sportives et artistiques (les Neronia). Il est aussi un homme d'une ambition démesurée, ayant lutté de toutes ses forces contre l'immense conjuration politique dressée contre lui. Certains historiens débattent de la folie, réelle ou mise en scène, de Néron.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par ROQUEPINE Sam 15 Mar - 23:04

Jeu historique - Page 24 948252 LES AMIS

R comme ROBESPIERRE
ROQUEPINE
ROQUEPINE
president d hippodrome

Nombre de messages : 42257
Age : 68
Date d'inscription : 29/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

GMT + 3 Heures Re: Jeu historique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 24 sur 31 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25 ... 27 ... 31  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum